mercredi 30 décembre 2009

BONNE ANNEE

Chers tous,

La fin de l'année approchant rapidement, Je vous souhaite donc dès maintenant une très bonne et heureuse année 2010, pleine de bonheur, de santé et de prospérité.

Avec ce petit cadeau trouvé par hasard hier sur
le Net : http://www.zevisit. com/
Lors de vos prochaines visites dans notre belle
France (ou de part le vaste monde), vous pourrez
télécharger et emporter avec vous ces audioguides
MP3 qui vous aideront à faire des visites plus éclairées.


Amitiés,

mardi 22 décembre 2009

Effets speciaux des studios Stargate Studios

Video de l'agence Stargate Studios nous montrant les differents trucage de leurs series : Heroes, Greys anatomies...


dimanche 13 décembre 2009

Mc Do

Un vieux couple de 80 ans va chez McDo par une soirée d'hiver.Le vieux et la vieille passent à la caisse, paient le repas et vont
s'installer à une table.Sur le plateau du vieillard se trouvent un hamburger, un paquet de frites et un Coca. Le vieux déballe le hamburger et le coupe en 2, il fait aussi la même chose pour les frites. Il place une moitié devant sa femme et l'autre moitié devant lui. Il prend une gorgée de Coca et donne ensuite son verre à sa femme qui en
fait autant et qui replace le contenu du coca restant entre elle et son
mari. L'homme commence à entamer sa part de hamburger, frites. Un jeune qui observe la scène depuis leur arrivée pense qu'ils n'ont pas les moyens de s'offrir un vrai repas chacun, il s'approche de leur table
et, un peu gêné, leur propose de leur offrir un autre repas. Le vieillard le remercie et lui répond que tout va bien et qu'ils sont
habitués à tout partager. Puis les gens autour d'eux s'aperçoivent que la vieille n'a encore rien touché et que de son côté, le mari est presque à la fin de son repas. Le jeune homme les supplie une dernière fois d'accepter. Cette fois, c'est la vieille dame qui lui répond que ce n'est pas
nécessaire, qu'ils sont habitués à tout partager. A ce moment là, le vieillard a terminé son repas et s'essuie la
bouche.Le jeune homme dit à la vieille :' Madame, pourquoi ne mangez-vous pas ? Vous dites que vous partagez tout... je ne comprends pas ??? et la dame répondit :' J'attends les dents.....'

lundi 14 septembre 2009

CES FOUS DANGEREUX QUI NOUS GOUVERNENT METTENT EN PERIL LA VIE DE NOS ENFANTS ET PETITS ENFANTS.

Les fabricants de vaccins contre la grippe H1N1 viennent d’obtenir l’immunité juridique
August 1st, 2009 ·
Par F. William Eng

La secrétaire d’Etat U.S. à la santé, Kathleen Sebelius, vient de signer un décret conférant une totale immunité aux fabricants de vaccins contre la grippe H1N1, en cas de poursuite judiciaire. De plus le programme accéléré – de 7 milliards de dollars – pour la fabrication du vaccin qui devra être mis sur le marché à l’automne ne prévoit pas de test de sécurité. Y aurait-il un programme sous-jacent à l’officielle et hystérique campagne de l’OMS destinée a élever la prétendue grippe porcine au rang de pandémie ?

Un SAGE peu sage...

Sur recommandation du « Comité consultatif mondial sur la sécurité vaccinale » à l’Organisation Mondiale de la Santé ( OMS ) à Genève, l’OMS a déclaré que le H1N1 était en phase 6 , stade de la pandémie, activant ainsi un programme d’urgence qui pourrait être mis en place même dans des pays comme l’Allemagne où les cas « supposés » de contamination au H1N1 se comptent sur les doigts d’une seule main.
>
> Depuis 2005, le directeur du SAGE ( Comité consultatif mondial sur la sécurité vaccinale à l’OMS ) est le Docteur David Salisbury, responsable du groupe de vaccination et des maladies infectieuses au Ministère de la santé du gouvernement britannique. Dans les années 80, le Dr Salisbury a été sévèrement critiqué pour avoir mené une campagne massive de vaccination des enfants avec le vaccin ROR ( rougeole-oréillon-rubéole ) fabriqué par le prédécesseur de GlaxoSmithKline. Ce vaccin fut retiré du marché japonais après que des effets secondaires aient été constatés chez de nombreux enfants vaccinés. Le gouvernement japonais a été obligé de payer d’importantes indemnités aux victimes. En Suède, le vaccin ROR de GlaxoSmithKline fut retiré de la circulation après que des scientifiques aient établi le liens entre le vaccin et la maladie de Crohn. Apparemment ces éléments n’ont guère perturbé le directeur du groupe SAGE de l’OMS, le Dr Salisbury
>
> Aujourd’hui, le même Dr Salisbury promeut l’usage du vaccin, non testé, H1N1 également produit par la même entreprise qui s’appelle maintenant, GlaxoSmithKline.
>
> La dernière intox sur la grippe porcine
>
> C’est en 1976, que le gouvernement des USA fut confronté pour la dernière fois à un nouveau virus de grippe porcine. Il y eut une campagne nationale de vaccination à la suite de laquelle des milliers de personnes ont demandé des dommages et intérêts alléguant qu’elles avaient subi des effets secondaire dus à la vaccination.
>
> Cette fois-ci le gouvernement a pris des mesures pour empêcher tout procès intenté par les milliers de citoyens américains qui souffriront des sévères complications dues aux vaccins non testés.
>
> L’histoire s’assombrit maintenant que l’Administration Obama a signé le document conférant l’immunité en cas de poursuites judiciaires. La FDA ( Food and Drug Administration ) américaine et les autorités sanitaires au Royaume-Uni ont décidé de laisser l’industrie pharmaceutique introduire sur le marché les vaccins sans que leurs possibles effets secondaires ne soient évalués. Les premières doses de vaccins seront délivrées au public avant que leur innocuité et leur efficacité ne soit avérées. Les vaccins non testé sont délivrés en deux doses. Une des marques de vaccin contiendrait un additif chimique – adjuvant – afin de renforcer l’effet, augmentant dramatiquement le potentiel d’effets secondaires.
>
> Les enfants seront en première ligne et pourraient être vaccinés un mois avant que les résultats des essais ne soient connus. En Grande-Bretagne, les services de santé du gouvernement se sont préparés pour un scénario qui prévoit, durant l’hivers, 65 000 décès dont plusieurs milliers d’enfants. Le gouvernement britannique a commandé 132 millions de doses de vaccins aux fabricants Baxter et GlaxoSmithKline qui ,dans la perspective d’une pandémie, ont obtenu par avance une licence pour trois « bases » de vaccins, alors même que l’OMS et les épidémiologistes nous disent que nous ne pouvons pas nous préparer à l’avance du fait d’une possible et inquiétante mutation de l’actuel et si peu dangereux H1N1.
>
> Curieusement, un an avant que le premier cas de la prétendue grippe porcine ne soit décelé, la plus grande firme pharmaceutique Baxter, a déposé un brevet pour un vaccin contre le H1N1 : Brevet US 2009/0060950 A1 qui stipule « la composition ou vaccin composé de plus d’un antigène … comme la grippe A et B en particulier prélevé sur un ou plus des types humains de H1N1, H2N2, H3N2, H5N1, H7N7, H1N2, H9N2, H7N2, H7N3, H10N7, de grippe porcine H1N1, H1N2, H3N1 and H3N2 sous-type, de la grippe du chien ou du cheval H7N7, H3N8 sous-type ou de la grippe aviaire H5N1, H7N2, H1N7, H7N3, H13N6, H5N9, H11N6, H3N8, H9N2, H5N2, H4N8, H10N7, H2N2, H8N4, H14N5, H6N5, H12N5 sous-type.”
>
> La demande de brevet précise : « des adjuvants appropriés peuvent être choisis à partir de gels minéraux, d’ hydroxyde d’aluminium , d’agents de surface, de lysolecithin, de pluronic polyols, de polyanions, ou d’émulsions d’eau et d’huile. Bien sûr la sélection de l’adjuvant dépend de l’utilisation. Par exemple la toxicité dépend de l’organisme auquel le produit est destiné et peut varier d’une toxicité nulle à une toxicité élevée. »
>
> En l’absence de toute responsabilité juridique se pourrait-il que Baxter se prépare à vendre des millions de doses de vaccins contenant un adjuvant hautement toxique tel que l’hydroxyde d’aluminium ? Il serait peut-être temps de demander à tous les responsables de l’OMS, du SAGE, du Centre de contrôle et de prévention des maladies ( CDC ) d’Atlanta et des membres de l’Administration Obama, d’être les premiers à se faire inoculer la dose entière de vaccin H1N1 qui sera distribuée au public. Nous devrions ajouter à la liste des premiers vaccinés, tous les membres du Congrès qui ont voté l’allocation d’urgence de 7 milliards de dollars et qui ont entériné l’immunité accordée aux firmes pharmaceutiques dans l’éventualités de procès .
>
> La population n’a pas à servir de cobaye pour les essais d’un nouveau vaccin. Nous pourrons observer les résultats. Le même principe doit s’appliquer à tous les gouvernements et organismes de santé qui demandent à leurs citoyens d’expérimenter les vaccins H1N1 de GlaxoSmithKline ou de Baxter, afin de vérifier leur innocuité.
>
> Et l’OMS cessa de surveiller le H1N1 :
>
> Un autre élément indique, qu’avec ce scénario alarmiste de l’OMS, on nous prend pour des imbéciles. L’OMS elle même, l’organisation mondiale chargée de surveiller les foyers de ce que l’on nomme pandémies, voire même « pandémies mondiale » ( sic ) vient juste de décider d’arrêter le suivi de l’évolution de la grippe porcine ( ou de virus H1N1 comme on préfère l’appeler maintenant afin de ne pas froisser les producteur de porcs).
>
> Le CDC d’Atlanta est d’accord avec l’OMS pour arrêter le décompte. Le Docteur Michael T. Osterholm, directeur du « Centre de recherche sur les maladie infectieuses de l’Université du Minnesota », admet que les tests existants pour confirmer le H1N1 sont empiriques et peu sûrs et affirme : « de mauvaises mesures sont pires que pas de mesures du tout ». Ainsi l’OMS a décidé de supprimer les tests qui de toutes façons ne permettent pas de déterminer scientifiquement qui est atteint du H1N1 et qui ne l’est pas. Et ainsi ils ont décidé de supprimer le décompte des résultats des tests, mais aussi des cas de grippe H1N1, avec pour tout commentaire : « nous présumons que presque tous les cas sont des cas de grippe porcine H1N1 ». Et c’est sur des bases aussi scientifiques que celles-là que nous devons faire vacciner nos jeunes ? Stop là … pas avec nos enfants.
>
> F. William Engdahl est l’auteur de Pétrole, une guerre d’un siècle : L’ordre mondial anglo-américain, et de Seeds of Destruction: The Hidden Agenda of Genetic Manipulation.
> Son site : www.engdahl.oilgeopolitics.net.
>
> Source: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14585

dimanche 30 août 2009

Un pavé dans la marre des opposants au St SUAIRE DE TURIN !

En effet, Christopher Bronk Ramsey, c'est son nom, Directeur du grand Laboratoire de radiocarbone d'Oxford vient de reconnaitre, au micro de la BBC qu'il s'était peut-être trompé en datant le Saint Suaire de 1260 à 1390, information à l'époque relayée avec force battage, dans le monde entier.
Ce semblait être la victoire définitive des opposants à l'authenticité du Saint Suaire, de tous ceux que dérange la Sainte relique. Dans les loges comme dans les milieux libres-penseurs, on jubilait : ainsi, le fameux Linceul de Turin n'était qu'un faux fabriqué au Moyen-Age...

De nombreux spécialiste contestèrent néanmoins la fiabilité des examens menés en dépit de tout protocole sérieux. Nous faisons court mais il est piquant d'entendre Christopher Bronk Ramsey, savant de renommée internationale, reconnaitre que l'échantillon analysé était "issu d'un racommodage qui aurait été effectué après le XIIIe siècle". Extraordinaire, non ? Ce racommodage était connu de tous les spécialistes et parfaitement visible et même grossièrement visible à l'oeil nu. Il était impossible de ne pas voir que les prélévements portaient en partie sur des pièces rapportées. Le célèbre institut d'Oxford ne l'avait apparemment pas remarqué...

Mieux encore, alors que les laboratoires d'Oxford, de Zurich et de Tucon (USA) concluaient en 2005 (date de la datation au C14) à un faux, Ramsey vient de déclarer, en janvier 2008, à la BBC : "Il est possible que nous nous soyons trompés." Il développe en expliquant que la méthode du C14 ne serait pas applicable au Linceul de Turin en raison des circonstances très mouvementées de son voyage à travers les siècles et les pays qui en ont modifié les caractéristiques chimiques et autres. Découverte tardive mais mieux vaut tard que jamais.

Ce n'est malheureusement pas tout, Daniel Raffard de Brienne mentionnait toujours dans ses conférences pas moins de treize irrégularités dans la conduite de l'expertise dont chacune suffisait à rendre invalide le test. Dans son ouvrage La désinformation autour du Linceul de Turin, il démonte point par point l'ensemble des négligences, c'est un euphémisme, ayant abouti à déclarer faux le Saint Suaire.

La question sans réponse aujourd'hui, c'est : pourquoi ces aveux aujourd'hui ? La crainte d'une contre-expertise menée selon un protocole rigoureux qui leur ferait perdre la face ?

Daniel Raffard de Brienne affirmait régulièrement que peu importe les résultats des tests selon la méthode du C14 puisqu'il existe suffisamment d'autres preuves rigoureusement scientifiques attestant de l'authenticité du Linceul de Turin. Le résultat négatif de la méthode C14 ne les remettait pas en cause et ne changeait donc strictement rien au problème. Mais que les auteurs mêmes de ces tests reviennent sur leurs affirmations est quand même une excellente nouvelle.

La désinformation autour du Linceul de Turin a vécu !


mercredi 26 août 2009

Hallucinations auditives

Je vous propose de regarder cette video d'hallucinations auditives, des phrases qu'on peut entendre phonétiquement en français dans des chansons en langue étrangère. Certaines sont un peu tirées par les cheveux, mais d'autres sont carrément flagrantes.


vendredi 14 août 2009

juste pour rire ...

Le jeune Mohammed va trouver son patron et lui dit :
- Je ne peux plus travailler chez vous. Tous vos employés sont racistes!
- Quoi ?! Qu'est ce que vous racontez la ? Qu'il y en ait un ou deux, je veux bien, mais pas tous.
- Si. Je vous dis qu'ils sont tous racistes ! D'ailleurs, j'ai fait un test:
Je leur ai tous posé la meme question, et tous m'ont donné la même réponse...
Ils sont tous racistes et xénophobes, je vous dis.
- Mais, quelle est cette question ?
- Je leur ai demandé ce qu'ils penseraient si on exterminait tous les arabes et tous les coiffeurs.
- Les coiffeurs ?... Pourquoi les coiffeurs ?...

- Ah, vous voyez... Vous aussi !!!

______________________________________________________________________


Il était une fois un Saint très contrarié car personne ne le priait. Les
gens priaient SAINT-PIERRE, Saint Christophe, Saint-Raphaël et bien
d'autres, mais lui, rien !!
Alors il demanda une réunion avec Dieu et ce dernier lui recommanda la
chose suivante : Fais-toi faire des cartes de visite et répands-les dans le
monde entier.
Tu diras que tu fais des miracles à la demande. Par contre, ne donne ta
carte ni aux cons, ni aux femmes faciles ! Rappelle toi bien : ni aux cons,
ni aux femmes faciles !
C'est ainsi qu'il suivit les conseils de Dieu et il distribua sa carte dans
le monde entier en évitant les cons et les femmes faciles.
Et à présent c'est le Saint le plus miraculeux et le plus adoré dans le
monde.
Dis-moi, comment s'appelle ce Saint ?
Allez réfléchis bien !




Tu ne sais pas qui c'est ????

.
.
.




aahhhhhhh ??






.
.
.




Alors, on n'a pas eu la petite cacarte, hein ?!!!!!!
.
.
.
.


____________________________________________________________________

A Londres un banquier, environ 70 ans, très sérieux, très élégant avec
un chapeau melon, costume trois pièces
se trouve à l'arrêt du bus en compagnie d'un punk, piercings, cheveux
rouges, vert, jaune, bleu, etc., etc.

Ce Monsieur le regarde avec un air méprisant, alors le punk offusqué lui
dit :
" Vous avez un problème ? Pas étonnant en vous voyant, je doute que vous
n'avez jamais rien fait d'excentrique dans votre pauvre vie."

Le banquier le considère un instant, pour lui répondre :
" Détrompez vous jeune homme, une fois dans ma jeunesse, aux Indes, j'ai
enculé un perroquet, et je me demandais si par hasard vous ne seriez pas
mon fils ?

___________________________________________________________________

Dans une cour de récréation, trois gamins discutent:
Le premier dit: Oui moi mon papa, il est l'homme le plus rapide au monde. il fait Paris-Lyon en 2 heures.
Les autres: Eh!!
Le premier: eh oui il est conducteur de TGV Les autres : AH bon
Le deuxième : Eh bien, moi mon papa il est l'homme le + rapide il fait Paris-New York en 2 heures.
Les autres: tu déconnes hé hé
Le deuxième: ben non , il est pilote de concorde hé hé.
Silence et le troisième qui ne se sent pas bien.
Le troisième: Eh bien, moi mon papa il est plus rapide que vos papas
Les autres: non, non ce n'est pas possible, que fait ton papa???
Le troisième: Eh bien, mon papa est fonctionnaire, il termine son boulot à 5 heures, et à quatre heures il est déjà à la maison.

lundi 20 juillet 2009

Le 15 juillet 2009, jour de libération fiscale !



En 2009, ce n’est qu’à partir du 15 juillet que les Français cesseront de travailler pour le seul profit de la sphère publique et pourront enfin bénéficier des fruits de leur labeur.
Au total, l’État leur aura ponctionné 195 jours !
Téléchargez et diffusez le dépliant d’information, il est gratuit.

samedi 20 juin 2009

Cours gratuit au CNED


Le CNED diffuse gratuitement des ressources pour aider tout un chacun dans sa scolarité. Le site, l’Académie en ligne, propose dès à présent, « des cours d’été, aux élèves du CP à la terminale, pour réviser les notions essentielles de l’année écoulée et préparer la rentrée. De nombreuses séquences s’appuient sur des documents audio, iconographiques ou des activités interactives. On peut y accéder par matière, par classe ou par mot-clé grâce à un moteur de recherche. Pour aller plus loin, le Cned propose des services complémentaires (payant) : tutorat, devoirs avec correction personnalisée, conseils et bilans pédagogiques ».

lundi 15 juin 2009

le chinois facile

Apprenez le Chinois en podcast avec "Chinois Facile" !!!
"Les leçons sont disponibles en téléchargement et en impression papier au format PDF, avec le texte intégral de la leçon à la fois en caractères chinois et en phonétique."
http://chinoisfacile.blogspot.com/
http://chinoisfacile.podomatic.com/
Merci Angelique!!!

jeudi 11 juin 2009

lundi 25 mai 2009

L'ane chretien

Un homme qui veut traverser un désert rocheux. Il y avait un vieil homme qui louait un âne. L'homme alla donc voir le vieil homme, il lui dit

- j'aimerai louer ton âne
- je veux bien, lui dit le vieil homme, mais il est spécial
- qu'a t-il de si spécial?
- il comprend que le langage biblique, pour le faire avancer il faut lui dire alléluia, et pour qu'il s'arrête, amen.

L'homme se moquait pas mal de ce que lui racontait le vieil homme "ouais ouais un âne chrétien, on aurait tout entendu!"

L'homme prit l'âne, le vieil homme lui disant alléluia, l'âne parti au galop.

L'âne continuant au galop, arriva en haut d'une falaise.
L'homme prit de panique essai de se rappeler les paroles du vieil homme

- "arrête .... Marie- Joseph...
... l'âne continuait
- "stop saint... esprit... divin... Jésus.... aahhh...
... l'âne continuait de foncer.
- "bon Seigneur je n'te connais pas bien mais... il est jamais trop tard pour le faire...

L'homme commença à prier " Notre Père qui est au ciel...que ton règne vienne... ta volonté soit faite... dans le nom de Jésus Amen!
Arrivé de justesse au bord du ravin l'âne se stoppa net!

L'homme trop heureux de son succès s'écria Alléééééééééluia!... et l'âne... repartit!

dimanche 24 mai 2009

supercalifragilisticexpialidocious

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

jeudi 30 avril 2009

DITES NON AUX NUMEROS SURTAXES !

Voici une liste de numéros surtaxes avec l'équivalent en non surtaxes bien utile
http://www.tuxboard.com/?liste-des-numeros-surtaxes-et-non-surtaxes
Bravo!!!et merci

dimanche 12 avril 2009

vendredi 20 mars 2009

Benoit XVI et le SIDA

Le Pape et le SIDA : 18 Mars 2009 en Afrique
Dé(sin)formation du jour :
"Voici la question du journaliste et la réponse de Benoît XVI, dans son contexte.
Question - Votre Sainteté, parmi les nombreux maux qui affligent l'Afrique, il y a également en particulier celui de la diffusion du sida. La position de l'Eglise catholique sur la façon de lutter contre celui-ci est souvent considérée comme n'étant pas réaliste et efficace. Affronterez-vous ce thème au cours du voyage ?

Benoît XVI - Je dirais le contraire : je pense que la réalité la plus efficace, la plus présente sur le front de la lutte contre le sida est précisément l'Eglise catholique, avec ses mouvements, avec ses différentes réalités. Je pense à la Communauté de Sant'Egidio qui accomplit tant, de manière visible et aussi invisible, pour la lutte contre le sida, aux Camilliens, à toutes les religieuses qui sont à la disposition des malades... Je dirais qu'on ne peut pas surmonter ce problème du sida uniquement avec des slogans publicitaires. Si on n'y met pas l'âme, si les Africains ne s'entraident pas, on ne peut pas résoudre ce fléau par la distribution de préservatifs : au contraire, le risque est d'augmenter le problème.
La solution ne peut se trouver que dans un double engagement : le premier, une humanisation de la sexualité, c'est-à-dire un renouveau spirituel et humain qui apporte avec soi une nouvelle manière de se comporter l'un avec l'autre, et le deuxième, une véritable amitié également et surtout pour les personnes qui souffrent, la disponibilité, même au prix de sacrifices, de renoncements personnels, à être proches de ceux qui souffrent.
Tels sont les facteurs qui aident et qui conduisent à des progrès visibles. Je dirais donc cette double force de renouveler l'homme intérieurement, de donner une force spirituelle et humaine pour un juste comportement à l'égard de son propre corps et de celui de l'autre, et cette capacité de souffrir avec ceux qui souffrent, de rester présents dans les situations d'épreuve. Il me semble que c'est la juste réponse, et c'est ce que fait l'Église, offrant ainsi une contribution très grande et importante. Nous remercions tous ceux qui le font".
Pas besoin d'explication de texte, mais simplement de bonne foi.
08 juin 2005
Le SIDA en Afrique et l'Eglise
Il y a des accusations si absurdes qu'on se demande si les réfuter n'est pas vain. Il en va ainsi de celle selon laquelle les mises en garde de l'Eglise à l'égard de la contraception artificielle seraient responsables de l'épidémie de SIDA en Afrique (accusation résumée avec finesse par le slogan : "Benoît XVI, complice du SIDA !")
L'absurdité patente du discours est rappelée par le site Génération Jean-Paul II : "Si l'on s'en tenait au discours de l'Eglise, le SIDA disparaîtrait totalement en l'espace de deux générations !"
Au-delà de la logique, les faits empiriques : ici, la carte de la tragédie du SIDA en Afrique. Ici (descendre), la carte du catholicisme en Afrique. S'il y a un lien entre le nombre de catholiques et le taux de SIDA, il est inverse de celui que laissent entendre les calomniateurs de l'Eglise.
Henri Védas
Addendum jeudi 7H45 : un lecteur m'envoie ces chiffres éloquents, comparant la progression du SIDA dans les pays africains selon leur religion principale entre 1991 et 2001. Les pays catholiques étaient en moyenne plus touchés que les autres en 1991, et le sont moins en 2001.
Catholiques ou pas, les pays d'Afrique touchés par cette immense tragédie méritent que cesse l'instrumentalisation qui est faite de leur souffrance par des groupes subversifs.

L'Evangile de la Vie a répertorié toutes les déclarations du Pape sur ce fléau depuis le début de son pontificat :
"10 juin 2005 - A des Evêques d’Afrique en Visite Ad Limina
Chers frères Evêques, je partage votre profonde préoccupation pour les ravages causés par le virus du SIDA et par les maladies qui y sont liées. Je prie en particulier pour les veuves, pour les orphelins, pour les jeunes mères et pour les personnes dont la vie a été détruite par cette cruelle épidémie. Je vous exhorte à poursuivre vos efforts pour combattre ce virus qui non seulement est meurtrier, mais menace sérieusement la stabilité économique et sociale du continent. L'Eglise catholique a toujours été en première ligne dans la prévention et dans le soin de cette maladie. L'enseignement traditionnel de l'Eglise a démontré être la seule façon intrinsèquement sûre pour prévenir la diffusion du SIDA. C'est pourquoi "l'affection, la joie, le bonheur et la paix apportés par le mariage chrétien et la fidélité, ainsi que la sécurité que donne la chasteté, doivent être continuellement présentés aux fidèles, spécialement aux jeunes" (Ecclesia in Africa, n. 116).
29 septembre 2006 – Aux Evêques du Malawi en Visite Ad Limina
La diffusion du SIDA augmente en raison de l'incapacité à rester fidèles à un unique partenaire dans le mariage ou à pratiquer l'abstinence; … Ne cessez jamais de proclamer la vérité, et insistez sur celle-ci "à temps et à contretemps" (2 Tm 4, 2) car "la vérité vous libérera" (Jn 8, 32). [...].
14 décembre 2006 - Au nouvel Ambassadeur du Lésotho
La plaie du SIDA, qui frappe plusieurs millions de personnes … a apporté d'indicibles souffrances …. Soyez assuré de la profonde préoccupation de l'Eglise catholique en vue de faire tout son possible pour soulager toutes les personnes frappées par cette cruelle maladie, ainsi que leurs familles. Dans les visages des personnes malades et mourantes, les chrétiens reconnaissent le visage du Christ, et c'est lui que nous servons lorsque nous apportons notre aide et notre réconfort aux personnes qui souffrent (cf. Mt 25, 31-40). Dans le même temps, il est d'une importance vitale de transmettre le message selon lequel la fidélité au sein du mariage et l'abstinence en dehors du mariage sont les meilleurs moyens d'éviter l'infection et de mettre un terme à la diffusion du virus. En effet, les valeurs qui découlent d'une compréhension authentique du mariage et de la vie de famille constituent la seule base sûre pour une société stable.
14 décembre 2006 - Au nouvel Ambassadeur d'Ouganda
La collaboration entre l'Eglise et la société civile a produit de nombreux fruits bénis en Ouganda, en particulier … dans la lutte contre le HIV/SIDA, où les statistiques confirment la valeur concrète d'une politique de prévention fondée sur l'abstinence et la promotion de la fidélité au sein du mariage. Je souhaite sincèrement que le peuple d'Ouganda continue à recevoir des bénéfices croissants de ce soutien.
14 décembre 2006 - Au nouvel Ambassadeur du Mozambique
Parmi les différentes œuvres de charité dans lesquelles l’Eglise est engagée, figurent l'assistance aux orphelins, dont le nombre augmente en raison de la tragédie du SIDA.
7 septembre 2007 – Rencontre avec les Diplomates, à Vienne, en Autriche
[...] L’Union européenne devrait par conséquent jouer un rôle de meneur dans la lutte contre la pauvreté dans le monde, et dans l’engagement en faveur de la paix. Nous pouvons constater avec gratitude que les pays européens et l’Union européenne sont parmi ceux qui contribuent le plus au développement international, mais ils devraient aussi faire valoir leur importance politique face, par exemple, aux très urgents défis portés par l’Afrique, aux horribles tragédies de ce continent telles que le fléau du SIDA."
Accuser le Pape, c'est bien facile pour éviter se faire son mea culpa.



18 mars 2009
Actions de l'Eglise contre le Sida : précisions du Pape

"Le pape Benoît XVI a demandé les soins gratuits pour les malades du sida dès son arrivée à l'aéroport de Yaoundé au Cameroun, mardi après midi. Un appel qui a reçu très peu d'écho. Il appelle les Africains à la responsabilité dans la lutte contre le sida. Les médias ont passé sous silence ce passage de sa conférence de presse dans l'avion de Rome à Yaoundé. (...)

Le pape fait également allusion à l'engagement de l'Église auprès des malades : quelque 25 % des structures qui les accueillent sont catholiques.
Il cite l'engagement de la communauté de Sant'Egidio - une allusion au projet « DREAM », sigle anglais pour « « Amélioration des ressources en médicaments pour lutter contre le Sida et la malnutrition » par exemple au Malawi - et des religieux de Saint-Camille de Lellis, ou des religieuses (les Missionnaires de la Charité par exemple)".

Plus de préservatifs signifie plus de cas de SIDA et plus de morts
Mgr Slattery, de Tzaneen, en Afrique du Sud, présente le documentaire intitulé «Semer dans les larmes», qu'il vient de réaliser avec le producteur Norman Servais, sur l'épidémie du SIDA dans son pays. Ce documentaire vient de gagner le «Grand Prix» au 22ème festival international multimédia catholique «Niepokalanow 2007» :
"En dépit de la promotion qui est faite dans les écoles pour le préservatif, il y a un taux de grossesse élevé parmi les filles en âge scolaire, parfois jusqu'à 20%".
Mgr Slattery explique que les avantages économiques d'une telle situation sont réels, l'industrie du préservatif étant une industrie multimillionnaire.
"L'Afrique du Sud et les pays voisins du Botswana et du Swaziland ont les taux d'infection les plus élevés au monde et les taux de distribution de préservatifs également les plus élevés. [...] la conclusion est évidente : plus de préservatifs signifient plus de cas de SIDA et plus de morts [...] il est bien sûr ‘politiquement incorrect' aussi bien ici que dans le monde occidental, d'envisager l'éventualité que le préservatif puisse en réalité alimenter cette maladie mortelle au lieu de la freiner".
L'objectif de l'Eglise dans le pays est de «lever le voile du secret sur le SIDA et d'inciter les gens à en parler ouvertement».
"On leur fait croire qu'il n'y a pas de véritable crise. Ils voient que beaucoup de jeunes meurent mais on leur dit qu'ils attrapent le SIDA parce qu'ils n'utilisent pas le préservatif correctement. Derrière tout cela il y a une croyance largement répandue selon laquelle les personnes qui meurent du SIDA ont été ensorcelées".
"L'Ouganda a été le premier pays à combattre résolument l'épidémie du SIDA au début des années 90. La position forte et claire du président Museveni a constitué l'élément décisif qui a ralenti la diffusion du SIDA, faisant passer le taux de personnes affectées de plus de 25% à 6% en 2002. Il a prêché le bon sens et non le préservatif, encourageant l'abstinence avant le mariage et la fidélité dans le mariage, comme des valeurs culturelles".
Mgr Slattery précise que des rumeurs sur le rôle de l'abstinence et de la fidélité pour combattre le SIDA, circulent au sein du gouvernement d'Afrique du Sud.

Les évêques africains défendent le pape
Le cardinal archevêque de Dakar, Mgr Théodore-Adrien Sarr, a martelé (vidéo en ligne):
"Je demande aux Occidentaux de ne pas nous imposer leur unique et seule façon de voir. Dans des pays comme les nôtres, l’abstinence et la fidélité sont des valeurs qui sont encore vécues. Avec leur promotion, nous contribuons à la prévention contre le sida [...] Nous ne pouvons pas promouvoir l’utilisation du préservatif, mais prêcher les valeurs morales qui, pour nous, demeurent valables, afin d’aider nos populations à se prémunir du sida : l’abstinence et la fidélité".
Mgr Simon Ntamwana, archevêque de Gitega au Burundi, a dénoncé «le glissement de pensée» de l’Occident et son «hédonisme sexuel devenu comme un chemin incontournable».
"Ce n’est pas le préservatif qui va diminuer le nombre d’infections du sida, mais certainement une discipline que chacun doit s’imposer pour pouvoir changer d’attitude, une attitude qui va l’aider à échapper à un hédonisme qu’il ne peut plus contrôler".
Pour sa part, l’archevêque de Kinshasa (RDC), Mgr Laurent Monsengwo, a expliqué que le préservatif
"aggrave le problème car il donne une fausse sécurité, une sécurité qui n’en est pas toujours une".



Le débat sur le préservatif ne concerne pas l'Afrique
Déclarations du président du Burkina Faso Blaise Compaoré :
Vous présidez personnellement le Comité national de lutte contre le sida. Pourquoi ?
C'est un engagement moral quand on est responsable d'une communauté de 12 millions de personnes. En Afrique de l'Ouest, le sida menace la vie de millions d'hommes et de femmes. Son impact sur la société est considérable. Le chef de l'Etat doit être à l'avant-garde. Le Burkina a développé un cadre stratégique classique avec les éléments clés de la lutte contre le sida : la prévention, le suivi épidémiologique, et la prise en charge des malades. Nous commençons à enregistrer des résultats - le taux de prévalence est passé de 7% en 1997 à 4% en 2003. [...]
Face aux organismes internationaux, il faut savoir résister. On peut nous conseiller, mais pas faire à notre place. [...] Les Européens n'éprouvent pas le danger du sida de la même manière que nous. Pour les Burkinabés, le danger est immédiat. La pandémie est une réalité visible, elle frappe votre famille, vos amis les plus proches. En Europe, vous avez peut-être le loisir de faire des thèses pour ou contre la morale. Au Burkina, nous n'avons pas le temps. [...]
Il y a souvent un gouffre entre ce que disent les médias et ce qui se passe sur le terrain. En Afrique, nous vivons avec le sida au quotidien. Le débat sur le préservatif, tel que vous le présentez, ne nous concerne pas. Les Français aiment la polémique, c'est leur côté gaulois ! Certains critiquent la position de l'Eglise en prétendant défendre les Africains. Soit. Mais la plupart n'ont jamais mis les pieds chez nous ! Je leur conseille de venir faire un séjour au Burkina. Chez nous, l'imam, le prêtre et le chef coutumier travaillent de concert : tous ont l'ambition d'affronter le même mal. Se focaliser sur le préservatif, c'est passer à côté du problème du sida. [...]
Beaucoup de gens ignorent le travail de l'Eglise en Afrique. En France, l'intelligentsia ne comprend pas cette proximité avec les responsables catholiques. Chez nous, l'Eglise est d'abord synonyme d'écoles et de dispensaires. Le débat sur le sida n'est pas théorique, il est pratique. L'Eglise apporte sa contribution. Si l'abstinence est un moyen de prévention, nous n'allons pas nous en priver ! [...] L'Eglise n'a pas le monopole de l'abstinence ! En tant que chef de l'Etat, j'ai pris des engagements dans ce sens depuis 2002 dans le cadre de la campagne "C'est ma vie". L'objectif était de mettre les gens devant leurs responsabilités. Parmi les engagements proposés, certains faisaient directement appel à l'abstinence : "J'ai décidé de m'abstenir de tout rapport sexuel quand mon mari (ma femme) est absent(e)", et "J'ai décidé de m'abstenir de toute relation sexuelle jusqu'au mariage"."

jeudi 19 mars 2009

Quelle belle ordure!

Voici un témoignage bien révélateur sur Sarkozy Bonaparte


« Ce mardi 03 mars à 11h00, l’empereur SARKOZY était chez nous, dans la Drôme. A l’heure des économies, à l’heure où il faut se serrer la ceinture, il aura encore "claquer" des millions d’euros pour sa propagande !!!
1265 gendarmes déployés !!! Oui, vous avez bien lu 1265 !
Nous montons la garde 24h/24 à l’aérodrome de Chabeuil et à la gare TGV. Son altesse ne voulant pas venir en Falcon république, il vient en Airbus (plus spacieux et nettement plus "digne" de son rang, du moins le pense-t-il)..

Seulement, il n’y a pas de rampe pour le faire descendre de l’avion ; ce n’est pas grave, on en fait venir une, vite fait, par convoi exceptionnel depuis Lyon !!!
Ce soir, je prends le boulot à 19h30, jusqu’à demain 15h30... C’est ma troisième nuit ! Pour ne pas être gêné, l’Empereur aura la voie rapide Valence/ Romans coupée dans les deux sens pendant 30 mn. 60 voitures d’usagers de la SNCF (sur son passage) seront mises à la fourrière.

Si jamais il y avait un contretemps, ce ne serait pas grave : un hélico Puma est tenu à sa disposition ainsi qu’un hélico Gazelle en appui....
Il va donc aller faire le beau sur deux sites (Ecole de Chatuzange-le-Goubet et salle polyvalente d’Alixan) et pour se faire mousser, il a invité 3000 (TROIS MILLE) personnes à un petit vin d’honneur avant de remonter dans son avion à 14h00. Je vous laisse faire le calcul de la facture à l’adresse des contribuables que nous sommes...

Dire que la France est au bord de la faillite et lui, il nous met une balle dans la nuque !
En 26 ans, j’en ai fait des services de ce genre (sous Mitterand et sous Chirac) mais jamais je n’ai vu un tel déploiement et surtout un tel coût !
Pour info, c’est une évidence, mais il est bon de le dire... au moindre sifflet, au moindre tag, à la moindre banderole hostile,
le préfet saute ainsi que le Commandant de Groupement de gendarmerie....Pauvre France
, nous sommes tombés bien bas avec un tel imposteur !
Bonne nuit à tous. Je suis non seulement écœuré mais révolté que tant d’argent soit claqué et que mes voitures de service affichent 250.000 km au compteur...

Signé : Un vieux commandant militaire de la Gendarmerie, qui en a pourtant vu d’autres et c’est peu de le dire.

samedi 14 mars 2009

Lettre ouverte de Mgr Daucourt à Mgr Sobrinho

Monseigneur,

Vous avez récemment tenu à déclarer publiquement l'excommunication d'une mère de famille qui avait fait avorter sa fillette de neuf ans, enceinte de quatre mois, après avoir été violée depuis l'âge de six ans par son beau-père. Vous avez décidé aussi publiquement l'excommunication des médecins qui ont pratiqué cet avortement. Je réagis donc publiquement à votre intervention par cette lettre ouverte.

Je vous rassure tout de suite : pour moi, l'avortement est la suppression d'une vie. J'y suis donc fermement opposé.

La mère de cette fillette a peut-être pensé qu'il valait mieux sauver une vie que de risquer d'en perdre trois... Peut-être les médecins lui avaient-ils dit qu'un petit utérus de neuf ans ne se dilate pas indéfiniment... Je ne sais pas. Ce que je sais, c'est que dans cette tragédie, vous avez ajouté de la douleur à la douleur et vous avez provoqué de la souffrance et du scandale chez beaucoup de personnes à travers le monde. Dans une situation si dramatique, je crois fermement que nous, évêques, pasteurs dans l'Eglise, nous avons d'abord à manifester la bonté du Christ Jésus, le seul vrai Bon Pasteur. Je suis sûr qu'Il aime cette mère et qu'Il cherche des hommes et des femmes pour l'aider à continuer la route en étant soutenue amicalement, spirituellement et, si nécessaire, matériellement. Je suis sûr qu'Il demande d'apporter de l'amour à cette fillette marquée à vie et à sa sœur aînée handicapée, elle aussi violée. Je suis sûr qu'Il demande à l'aumônerie de la prison de s'approcher du beau-père violeur pour qu'il se repente, se convertisse et redevienne un jour un homme véritable. Je suis sûr que le Christ estime aussi que, si vous le pouvez, vous parliez avec les médecins qui ont pratiqué cet avortement parce que, comme les quarante gynécologues et obstétriciens que j'ai rencontrés il y a quelques mois et dont je n'ai pas partagé nécessairement toutes les positions, la plupart d'entre eux apprécient d'être écoutés et d'entendre divers points de vue alors qu'ils vivent souvent des drames de conscience.

Monseigneur, aidons-nous les uns les autres pour être avant tout des hommes d'espérance en Dieu et en tout être humain !

Je suis en relation d'amitié et de collaboration avec beaucoup d'évangéliques qui sont tout aussi opposés que vous et moi à l'avortement. Ils ne proclament pas cependant de condamnation publique. Peut-être est-ce une des raisons pour lesquelles les communautés évangéliques attirent tant de catholiques aujourd'hui, en particulier au Brésil. Je constate que l'opinion publique ne comprend rien à l'excommunication. Elle la perçoit comme une condamnation des personnes et non une proposition de guérison et de conversion. J'estime donc que nous devons trouver d'autres moyens pour dire à nos communautés que le comportement ou les paroles de tel catholique ne sont pas en accord avec ce que l'Eglise comprend et croit de la volonté de Dieu.

Je ne vous cache pas non plus que je me demande aussi comment on peut dire que le viol est moins grave que l'avortement qui supprime la vie dans le sein d'une mère. Des femmes violées se sont confiées à moi. Certaines ont pu se redresser et avancer dans la vie avec le souvenir de leurs blessures qui ne disparaît jamais complètement. Mais d'autres, tout en étant physiquement vivantes, ont été tuées au plus profond de leur être et n'arrivent pas à revivre. La vie n'est pas que physique, vous le savez bien.

Je n'ai pas pu obtenir le texte complet de ce qu'a dit le Cardinal Re, mais le soutien que - selon les médias - il vous a apporté ne change rien à ma réaction pastorale. Pour la clarté des relations entre évêques, j'envoie un double de cette lettre à Monsieur le Cardinal Re.

Je vous prie de croire, Monseigneur, à mes sentiments attristés, mais aussi respectueusement fraternels, ainsi qu'à l'assurance de ma prière pour vous-même et ceux et celles qui, de loin ou de près, sont concernés par le drame de cette fillette.

Mgr Gérard Daucourt

Evêque de Nanterre

Le 12 mars 2009

lundi 9 février 2009

Belle réalisation

Poétique et élégant....vraiment superbe



mardi 3 février 2009

Mise au point sur Benoit XVI

Lettre ouverte de Mgr Hippolyte Simon, vice-président de la Conférence des évêques de France : Le déchaînement médiatique contre le Pape Benoît XVI, qui aurait réintégré quatre évêques intégristes, dont un négationniste avéré, ne relève pas de la critique, mais de la calomnie et de la désinformation.



Je ne sais pas si je suis en colère ou si je suis malheureux : la vérité tient sans doute des deux. Mais trop, c'est trop, alors je dis : ça suffit ! Le déchaînement médiatique contre le Pape Benoît XVI, qui aurait réintégré quatre évêques intégristes, dont un négationniste avéré, ne relève pas de la critique, mais de la calomnie et de la désinformation. Car, quoi que l'on pense des décisions du Pape, il faut dire, répéter et souligner que ces quatre évêques n'ont pas été réintégrés. Et donc, Mgr Williamson, dont les propos tenus à la télévision suédoise sont effectivement intolérables, n'est toujours pas revenu au sein de l'Eglise catholique et il ne relève toujours pas de l'autorité du Pape. Les informations qui parlent de réintégration reposent sur une confusion grave entre levée des excommunications et réintégration à part entière. J'accorde volontiers mon indulgence à tous les journalistes et à tous les
commentateurs qui ont pu confondre, de bonne foi, la levée de l'excommunication et la réintégration pure et simple. Les catégories
utilisées par l'Eglise peuvent prêter à équivoque pour le grand public. Mais la vérité oblige à dire que, selon le Droit de l'Eglise, ce n'est pas du tout la même chose. Si on confond les plans on devient victime de simplifications qui ne profitent qu'à ceux qui veulent faire de la provocation. Et on se fait complice, involontairement, de ces derniers. De façon habituelle, le grand public est en droit d'exiger d'un journaliste sportif qu'il sache distinguer, par exemple, entre un corner et un essai. Pourquoi l'Eglise n'aurait-elle pas le droit d'avoir aussi son vocabulaire« technique » et pourquoi devrait-on tolérer des approximations aussi graves simplement sous prétexte qu'il s'agit de religion ?

Reprenons donc exactement ce qui s'est passé. Suite à l'élection du Pape Benoît XVI, en Avril 2005, les évêques de la Fraternité Saint-Pie-X, fondée il y a plus de trente ans par Mgr Lefebvre, ont demandé à reprendre le dialogue avec Rome, mais ils avaient mis deux préalables : premièrement, la libéralisation du Missel de 1962, ce qui a été fait par le motu proprio, en juillet 2007 et, deuxièmement, la levée des excommunications.

Que signifie la levée des excommunications ? Pour prendre une comparaison familière, je dirai ceci : quand Mgr Lefebvre est sorti, c'est-à-dire quand il a désobéi en ordonnant quatre évêques malgré l'avis formel du Pape, c'est comme s'il y avait eu, automatiquement, une barrière qui était tombée et un feu qui s'était mis au rouge pour dire qu'il était sorti. Cela voulait dire que si, un jour, il voulait rentrer, il faudrait qu'il fasse d'abord amende honorable. Mgr Lefebvre est mort. Paix à son âme ! Aujourd'hui, ses successeurs, vingt ans après, disent au Pape : «Nous sommes prêts à reprendre le dialogue, mais il faut un geste symbolique
de votre part. Levez la barrière et mettez le feu au clignotant orange ! » Le Pape, pour mettre toutes les chances du côté du dialogue, a donc levé la barrière et a mis le feu au clignotant orange. Reste à savoir maintenant si ceux qui demandent à rentrer vont le faire. Est-ce qu'ils vont rentrer tous ? Quand ? Dans quelles conditions ? On ne sait pas. Comme le dit le cardinal Giovanni Battista Re [préfet de la Congrégation des évêques], dans son décret officiel : « il s'agit de stabiliser les conditions du dialogue ». Peut-être que le Pape, dans un délai que nous ne connaissons pas, leur donnera un statut canonique. Mais pour l'instant, ce n'est pas fait. Le préalable au dialogue est levé, mais le dialogue n'a pas encore commencé. Nous ne pouvons donc pas juger les résultats du dialogue avant
qu'il n'ait eu lieu.

Là-dessus, la veille du jour où devait être publié le décret du Cardinal RE, voici qu'une télévision suédoise publie ou republie les propos clairement négationnistes de l'un des quatre évêques concernés, Mgr Williamson. Le Pape, quand il a donné son feu vert à la signature du décret par le Cardinal pouvait-il connaître les discours de Mgr Williamson ? Très honnêtement, je crois pouvoir dire que non. Et c'est en un sens plutôt rassurant : c'est le signe que le Vatican n'a vraiment pas les moyens de faire surveiller tous les évêques et toutes les chaînes de télévision du monde ! C'est donc ici qu'il ne faut pas se tromper d'interprétation : que signifie cette coïncidence entre la signature d'un décret, prévue pour le 21 Janvier, et donc connue de Mgr Williamson, et la diffusion des propos télévisés du même personnage ?


Que chacun se demande : à qui profite le crime ? A qui profite le scandale provoqué par des propos d'une telle obscénité ? La réponse me semble limpide : à celui ou à ceux qui voulaient torpiller le processus inauguré par la signature du décret ! Or, pour peu que l'on suive un peu ces questions et les différentes interventions de Mgr Williamson depuis quelques années, il est clair que lui ne veut à aucun prix de la réconciliation avec Rome ! Cet évêque, dont je répète, qu'il n'a encore aujourd'hui aucun lien de subordination canonique vis-à-vis de Rome, a tout simplement utilisé la méthode des terroristes : il fait exploser une bombe (intellectuelle) en espérant que tout le processus de réconciliation va dérailler. Il fait comme tous les ultras de tous les temps : il préfère laisser un champ de ruines plutôt que de se réconcilier avec ceux qu'il considère comme des ennemis.


Alors je le dis avec tristesse à tous ceux qui ont relayé, - avec gourmandise ou avec douleur-, l'amalgame entre Benoît XVI et Mgr Williamson : vous avez fait le jeu, inconsciemment, d'un provocateur cynique ! Et, en prime, si j'ose dire, vous lui avez offert un second objectif qui ne pouvait que le ravir : salir de la pire des manières la réputation du Pape. Un pape dont il se méfie plus que de tout autre, car il voit bien que ce Pape ruine absolument tout l'argumentaire échafaudé jadis par Mgr Lefebvre. Je ne peux pas développer ici ce point. Je ne fais que renvoyer à un article que j'avais publié dans les colonnes du journal Le Monde, l'an dernier, au moment de la publication du Motu Proprio : « Quand je lis, un peu partout, que le Pape accorde tout aux intégristes et qu'il n'exige rien en contrepartie, je ne suis pas d'accord : il leur accorde tout sur la forme des rites, mais il ruine totalement leur argumentaire sur le fond. Tout l'argumentaire de Mgr Lefebvre reposait sur une prétendue différence substantielle entre le rite dit de Saint Pie V et le rite dit de Paul VI. Or, réaffirme Benoît XVI, il n'y a pas de sens à parler de deux rites. On pouvait, à la rigueur, légitimer une résistance au Concile si l'on pensait, en conscience, qu'il existait une différence substantielle entre deux rites. Peut-on légitimer cette résistance, et a fortiori un schisme, à partir d'une différence de formes ? »2

Pour un fondamentaliste, et qui plus est, pour un négationniste forcené comme Mgr Williamson, Benoît XVI est infiniment plus redoutable que tous ceux qui font l'apologie de la « rupture » introduite par le Concile Vatican II. Car s'il y a rupture, alors il est conforté dans son opposition à la « nouveauté ». Mais celui qui démontre paisiblement que le Missel de Paul VI, la liberté religieuse et l'œcuménisme font partie intégrante de l'authentique Tradition Catholique, celui-là lui enlève toute justification.


J'ai bien conscience qu'il faudrait développer mon argumentation. Que chacun veuille bien me pardonner de renvoyer aux sites internet où tout ceci est visible. Mais je souhaite surtout que chacun veuille bien se méfier des provocations trop bien montées. Quant à ceux qui s'obstinent à répéter que Joseph Ratzinger a servi dans les Jeunesses hitlériennes, qu'ils veuillent bien relire le témoignage qu'il a donné à Caen, le 6 Juin
2004, pour le soixantième anniversaire du Débarquement en Normandie, et qu'ils se demandent ensuite ce qu'ils auraient fait à sa place... Quand on hurle un peu trop fort avec les loups d'aujourd'hui, on ne fait pas bien la preuve que l'on eût été capable de se démarquer des loups de l'époque...

Reste un point qui est second mais cependant très grave : il faudra tout de même s'interroger sur la communication des instances romaines lorsqu'il s'agit de sujets aussi sensibles. Après la polémique de Ratisbonne (qui mériterait elle aussi d'être démontée attentivement..), j'espère - mais je me réserve d'en parler plutôt en interne - que les responsables de la Curie vont procéder à un sérieux débriefing sur les ratés de leur communication. Pour le dire d'un mot, voici comment j'ai vécu les choses : Mercredi 21 janvier, les milieux intégristes italiens, qui croyaient triompher,« organisent une fuite » dans « Il Giornale ». Aussitôt le tam-tam médiatique, se met en route. Mais nous, membres des conférences épiscopales, nous ne savons absolument rien ! Et pendant trois jours les nouvelles - erronées, qui parlent à longueur de journée de réintégration - prolifèrent dans tous les sens comme un feu de brousse. Tout y passe. Arrive alors la « bombe » de Mgr Williamson... Et c'est seulement samedi matin, - trois jours trop tard ! -, que nous recevons le communiqué officiel du Cardinal RE. Comment voulez-vous que nous puissions remettre le débat sur des bases correctes ? Le Cardinal Ricard s'y est employé, de très bonne façon, mais le feu était parti, et plus personne ne pouvait alors entendre une parole raisonnable.

Maintenant que la poussière commence à retomber, essayons de reprendre calmement nos esprits. Comme disait ma grand-mère : d'un mal Dieu peut faire sortir du bien. Le mal c'est que le Pape Benoît XVI a une nouvelle fois été traîné dans la boue par une majorité de grands médias, excepté, Dieu merci, La Croix et quelques autres. Beaucoup de catholiques, et beaucoup de gens de bonne volonté, sont dans l'incompréhension et la souffrance. Mais le bien, c'est que les masques sont tombés ! Si le dialogue continue malgré tout avec les évêques de la Fraternité Saint Pie X - sous réserve, bien sûr, qu'ils passent la barrière maintenant levée -, le discernement pourra se faire, car tout le monde sait un peu mieux ce qu'ils pensent les uns et les autres.

Pour conclure, j'ai envie de m'adresser aux fidèles catholiques qui peuvent, non sans raison, avoir le sentiment d'être un peu trahis, pour ne pas dire méprisés, en cette affaire : méditez la parabole du Fils prodigue, et prolongez-la. Si le Fils aîné, qui avait d'abord refusé d'entrer dans la fête, dit qu'il veut rentrer, allez-vous le refuser ??? Ayez suffisamment confiance en vous-mêmes et en l'Esprit qui conduit l'Eglise, et qui a aussi guidé le Concile de Vatican II, pour penser que la seule présence de ce fils aîné ne suffira pas à étouffer la fête. Donnez à ce dernier venu un peu de temps pour s'habituer à la lumière de l'Assemblée où vous vous tenez...


+ Hippolyte SIMON,

Archevêque de Clermont,
vice-président de la Conférence des évêques de
France

Le 29 janvier 2009

lundi 2 février 2009

Bernadette, elle tres chouette!

"Le jeudi 04 décembre 2008, sur France-Info, la responsable de l'AFM (association française contre les myopathies) faisait la révélation suivante (ceci après insistance du journaliste) : France Télévision soi-disant partenaire du Téléthon, facture 1.500.000 € les 30h de diffusion. C'est un véritable scandale, voilà où passe une partie des dons. Qu'en est-il des "vedettes" qui se produisent sur le plateau, on peut supposer qu'elles aussi tapent dans la caisse. C'est une honte !!!

Après les pièces jaunes où l'on apprend que la SNCF, partenaire, facture le TGV ; que Mme Chirac, son acolyte David Douillet et les autres descendent dans des hôtels 5 étoiles ; Les Restos du Coeur, avec la révélation que les Enfoirés, se font payer pour leurs tournées ! Combien de temps vont continuer ces détournements, et la mise en avant de ces partenaires et vedettes qui me font vomir. Il est temps de faire les révélations et ne pas laisser les généreux donateurs dans l'ignorance (...) Il y en a marre de ces profiteurs."(Le Républicain Lorrain, Francis, de Longwy)


Ah les enfoires!

mardi 27 janvier 2009

Tempete dans un salon!

Un photographe québécois s'est amusé à filmer son fils de neuf mois jouant dans le salon. Quatre heures résumées en deux minutes... Regardez l'état des jouets avant et après le passage de bébé: ils sont plus éparpillés qu'après le passage d'une tornade! Un vrai bazar!



http://bebestory.wordpress.com/

mercredi 7 janvier 2009

Selection de blog


Le blog plein d'humour de Marion Montaigne et de bouletcorp